Souvent je sombre

Souvent je sombre et je m’agite,
Je parle à tort et à travers
Quand je voudrais que tout se taise…

Dans ces moments, comme un ami,
L’espoir susurre à mon oreille :
« La mort est douce et nous libère… »

1 pensée sur “Souvent je sombre”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *