Sans jamais savoir

Sans jamais savoir pourquoi,
Il me faut recommencer
Quand je crois toucher au but…

Ne fais-je donc rien qui vaille ?

Je conserve un cœur léger
Quand s’acharne la fortune ;
Mais à la fin, je me cabre…

Ne fais-je donc rien qui vaille ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *