Pour déjeuner

Pour déjeuner, l’un va sur l’herbe ;
Un autre rit, rêve tout haut,
Et celui-ci cherche sa rime…

L’un pour dîner sort les chandelles ;
Et de vin cuit, de vin nouveau
Ou de passion, chacun s’enivre…

Perché sur l’arbre ou en troupeau,
Il faut mener, quand tout est dit,
Une vie bonne, ou pas trop bête…

Une réflexion sur « Pour déjeuner »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *