Je connais trop

Je connais trop votre visage
Pour me prêter à son sourire,
Et je devine ce qu’il cache !

Est-ce une vie de vivre ainsi ?
Mener les gens du bout du nez
Et tout plier à vos caprices ?

Vous tournoyez, vous envoûtez ;
Vous prodiguez tant de plaisirs
Que vous pourriez les tarifer…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *