Coulant des jours étales

Coulant des jours étales,
Sans grande communion,
       L’homme s’ennuie ;

Tout lui semble futile,
Misérable et sans joie
       Face à la tombe…

Il recherche le monde
Pour chasser le cafard
       Qui le poursuit…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *