Un cœur, un vœu, un émoi

Un cœur, un vœu, un émoi,
Un désir, une pensée,
Le doux éveil d’un espoir
Auquel tendre tout entier…

Dieu ! C’est bon comme l’été
De sentir si près de soi
         Un cœur…

Viennent l’hiver et le froid,
Le triste poids des années,
Je me ferai chevalier !
Je les vaincrai pour la gloire
         De ce cœur !

2 pensées sur “Un cœur, un vœu, un émoi”

  1. La musicalité de ces mots si bien choisis nous emporte à nouveau dans un monde de rêve… Et j’accompagne notre doux chevalier dans son combat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *