Après l’amour

Après l’amour, les cœurs se terrent
Dans leur chaumière et s’y délassent
En attendant que reparaisse
Une planète favorable…

Et moi, loin de la vie mondaine,
Entre les sourds et les aveugles,
Je suis l’étoile dans le ciel
Que Dieu créa pour mon malheur…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *