Après la pluie

Après la pluie, le ciel s’échancre,
L’ennui succède à la souffrance ;
Le pot se casse à trop servir,
Les plus beaux chants deviennent gris…

     Le temps s’en va, madame,
     Et jamais ne revient…

L’eau qui s’écoule est toujours neuve,
Tourne la chance et vienne l’heure ;
La rose fane avant l’été,
Tout en ce monde est vanité…

     Mais pour vos yeux, madame,
     Je brûlerai sans fin…

Une réflexion sur « Après la pluie »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *